pub-banner-classic-1.png
pub-banner-large-1.png

JARDIN

À faire en janvier 2017 : apprendre à se passer des pesticides chimiques

med-b9fe9c41d9144afbb9aabec7fdd53f0e55c59365.jpeg
©iStock / Citypresse

Depuis le 1er janvier 2017, les pesticides chimiques ne sont plus en vente libre dans les jardineries. L'occasion est belle d'apprendre petit à petit à s'en passer, d'ici leur interdiction totale en 2019.

med-1fcb38d162278d15cdf477365a750d4b53ce0620.jpeg
©iStock / Citypresse

Ça y est, c'est parti ! Depuis le 1er janvier, les pesticides de synthèse ne sont plus en vente libre dans les jardineries. Mais que les jardiniers à l'indécrottable obédience chimique se rassurent, leurs molécules préférées seront encore disponibles auprès des vendeurs jusqu'en 2019. Et tant pis si les méfaits présumés de ces produits sur l'environnement et leur propre santé ont échoué à les inciter, ne serait-ce que par précaution, à changer leur comportement ! Mais qu'ils se le disent, ils ont deux ans pour apprendre à s'en passer. C'est d'autant plus nécessaire que les alternatives existent. 2017, année de la reconversion ?

med-146ab84af5c570d4c6aa9241f0cae1a19f88dd26.jpeg
©iStock / Citypresse

Vers une disparition progressive

C'est donc fait, depuis le 1er janvier, les pesticides chimiques ne sont plus en vente libre dans les rayons des jardineries. Cette heureuse nouvelle représente un premier pas vers leur interdiction définitive prévue en 2019 dans les jardins amateurs. La fin du libre-service ne veut toutefois pas dire leur disparition totale : ces produits seront encore disponibles sur demande durant deux ans. Les jardineries ont d'ailleurs dû s'organiser pour répondre à la nouvelle législation en créant des vitrines sous clefs ou des comptoirs derrière lesquels un conseiller-vendeur titulaire du certificat Certiphyto (obligatoire depuis 2013) distribue conseils et produits pour sensibiliser les clients aux solutions alternatives.

Changement de point de vue

Pour apprendre à se passer des herbicides, insecticides ou fongicides de synthèse, le jardinier doit d'abord changer de paradigme. Il lui faut prendre conscience de l'importance des équilibres naturels et du rôle capital que jouent la faune auxiliaire, le sol et la biostimulation dans la santé des plantes. Car une plante en bonne santé est une plante plus résistante qui nécessite moins de traitements. Il va devoir réaliser que la présence d'une quantité régulée de « mauvaises herbes » ou de ravageurs n'est pas catastrophique. Qu'un peu de désordre apparent favorise en réalité l'ordre d'une biodiversité régulatrice. Et qu'au potager, les associations et les rotations des cultures réduisent la nécessité des traitements. Il est certain que, sans ce petit cheminement intellectuel, l'utilisation pure et simple des traitements naturels risque fort de s'avérer décevante.

Les traitements naturels

La large palette des alternatives utilisables en agriculture biologique et leurs multiples combinaisons possibles permettent généralement de faire face à tous les cas de figure. Ainsi les extraits végétaux tels que les purins, décoctions, infusions et macérations sont à eux seuls un arsenal qui permet de traiter tous les problèmes de ravageurs et de maladies, mais également de stimuler les défenses naturelles des plantes. La régulation des mauvaises herbes passe par une prise en charge au plus tôt des jeunes indésirables, avec l'arrachage manuel, les désherbants naturels (à base d'acide pélargonique ou acétique) ou thermiques (brûleurs thermiques). Des actions d'aménagement peuvent aussi être envisagées à plus long terme comme la pose de paillis minéraux ou organiques, ou de plantes couvre-sol. Les actions curatives concernant les attaques massives d'insectes sont possibles grâce aux insecticides naturels composés de pyrèthre.

Benoit Charbonneau
Article vu 6 fois

Derniers articles

  • Jardin, Jeudi 30 Mars 2017

    Cultiver les pommes de terre sous paillis

    med-f9c77e2368a6761ec28b3b01686a4d74149f8588.jpeg
    ©iStock / City Presse
    En cultivant les pommes de terre sous paillis, vous ne révolutionnerez pas vos capacités de production. En revanche, vous ferez table rase de bien des corvées. Une perspective qui redonne la patate !

    Lire l'article

  • Jardin, Mercredi 29 Mars 2017

    Semer du persil

    med-8f34bdf6bea1f992b7013cd16fbbdb81f521f37d.jpeg
    ©iStock / City Presse
    En pot ou en pleine terre, le persil peut être facilement cultivé, y compris en intérieur près d'une fenêtre. Pourquoi se priver, dès lors, d'avoir toujours sous la main cette savoureuse plante aromatique, qui compte parmi les plus utilisées...

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 21 Mars 2017

    L'outil du mois : le semoir

    med-d628d8cf1abb2bdcda991af880432af360af1b94.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Muni de mains mobiles, elles-mêmes dotées de doigts agiles, le jardinier n'aperçoit pas toujours du premier coup l'intérêt d'utiliser un semoir de précision dans son potager. Quelques manipulations de l'outil suffisent généralement à lui ouvrir...

    Lire l'article

  • Jardin, Lundi 20 Mars 2017

    Réussir la première tonte de printemps

    med-6b5db8c19be41fa9fa2ec0f41dd9be85d0115148.jpeg
    Lorsque le gazon reprend sa croissance, la première tonte printanière et les soins qui s'ensuivent représentent un moment crucial qui va influencer la bonne tenue de votre pelouse jusqu'à l'automne suivant. Une opération à soigner aux petits...

    Lire l'article

  • Jardin, Samedi 18 Mars 2017

    L'erreur du mois : rabattre un conifère jusqu'au bois

    med-c758b79f8c7c6f844bd3fa2ad2c5434b4af05487.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Trop irrégulier dans la gestion de son jardin, M. W. a laissé filer sa haie de cyprès de Leyland sans la tailler pendant plusieurs années. Celle-ci étant devenue trop large et trop haute, il a décidé soudainement de la rabattre sévèrement, jusqu'à...

    Lire l'article

  • Jardin, Samedi 18 Mars 2017

    Préparer les fuchsias gélifs à leur sortie

    med-3d770aee69c54bee17d5dec18eda7d6ef68389ab.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Au mois de mars, quand les températures remontent doucement, on peut commencer à ressortir les fuchsias non rustiques qui ont passé l'hiver en pot à l'abri du gel. Avant de les placer à nouveau sur le balcon ou la terrasse, quelques soins s'imposent...

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 14 Mars 2017

    10 points essentiels pour bien traiter par pulvérisation

    med-ec6019630a655a3250a1ff7215afad167816cdef.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Avec le printemps qui démarre, c'est une nouvelle saison de traitements par pulvérisation qui se prépare. Petit rappel des points importants pour que celle-ci soit efficace et durable.

    Lire l'article

  • Jardin, Mercredi 8 Mars 2017

    La question du mois : puis-je planter un camélia en terre calcaire ?

    med-a92e9b9d568a6b677b2b0f32119bb6f7a56bfd50.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Je voudrais planter un camélia dans mon jardin, mais la terre y est calcaire et argileuse. Est-ce possible ?

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 7 Mars 2017

    À faire en mars : diviser et planter les artichauts

    med-ed78908890bcf190478070b47686e27e7870611d.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Qu'on les plante ou les divise, c'est au mois de mars que sonne l'heure de l'installation des artichauts dans le jardin. Les semis, plus fragiles, attendront eux, le mois d'avril pour être repiqués.

    Lire l'article

  • Jardin, Mercredi 1 Mars 2017

    L'astuce du mois : chauffer une serre au compost

    med-52a21390e8d2871f9d98f191bbf73600c2e2cf0f.jpeg
    ©iStock / City Presse
    État des lieuxM. B. est un grand fan d'horticulture et de jardinage, mais c'est aussi un astucieux bricoleur. Pour chauffer la petite serre où il effectue ses semis à chaud de plantes potagères en fin d'hiver, il réutilise la chaleur produite...

    Lire l'article

Ces articles peuvent vous intéresser