pub-banner-classic-1.png
pub-banner-large-1.png

SANTÉ

Distinguer les piqûres d'insectes

med-36931c4c68e6b308234fde8dc81eec4cb64e70ac.jpeg
©iStock / City Presse

Les beaux jours aidant, notre peau est soumise aux assauts d'une multitude de petits prédateurs, pas toujours bien identifiables. On vous aide à les reconnaître.

med-9c0c8e284d2f25acd6b54119939c55533806d7e6.jpeg
©iStock / City Presse

Que ce soit en ville, dans votre jardin ou en balade dans la campagne, un tas de petits insectes peuvent prendre votre épiderme pour cible ! Or, une piqûre peut parfois avoir de graves conséquences, raison pour laquelle il est important de pouvoir identifier le responsable, afin de soigner de façon adéquate.

La piqûre à la loupe

Si la trace laissée par une guêpe (sans dard) ou une abeille (avec dard) est reconnaissable à sa boursouflure et à la douleur immédiate qu'elle provoque, c'est plus délicat avec nos ennemis rampants. Les piqûres des puces et punaises de lit sont toujours multiples et forment des taches rouges qui provoquent des démangeaisons. Mais tandis que l'attaque des premières se caractérise par un point de couleur vif au centre de la plaie et cible surtout les chevilles et les jambes, celle des secondes s'opère sous forme de lignes régulières de petits boutons. Plus rare, la morsure d'une araignée se distingue aisément par la présence de petits trous rapprochés sur la peau. Après un passage dans de hautes herbes, vous pouvez par ailleurs souffrir de fortes démangeaisons. Si vous constatez un point noir inhabituel sur votre peau, ce peut être une tique qu'il faudra retirer très soigneusement avec une pince à épiler avant de désinfecter.
Lors d'une sortie, il n'est enfin pas rare d'être victime des moustiques mais aussi des taons, voire de certaines mouches. Alors que les boutons démangent et n'enflent que si vous les grattez dans le premier cas, les piqûres des deux autres sont très douloureuses et boursouflées.

Julie Polizzi
Article vu 3 fois

Derniers articles

  • Santé, Lundi 14 Août 2017

    Doll therapy, une poupée contre l'oubli

    med-e55eec33e8c13776cb8f2f78641231f5220467be.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Pour apaiser les angoisses suscitées par la maladie d'Alzheimer sans prescrire de médicaments, certains médecins ont eu l'idée d'avoir recours à une poupée de chiffon. Et ça marche !

    Lire l'article

  • Santé, Dimanche 13 Août 2017

    Distinguer les piqûres d'insectes

    med-36931c4c68e6b308234fde8dc81eec4cb64e70ac.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Les beaux jours aidant, notre peau est soumise aux assauts d'une multitude de petits prédateurs, pas toujours bien identifiables. On vous aide à les reconnaître.

    Lire l'article

  • Santé, Samedi 12 Août 2017

    La plage, c'est bon pour la santé

    med-a3fdd6f23445dcc5c2db078cb5b77565d3f736cb.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Et si vous profitiez de vos vacances en bord de mer pour vous requinquer et retrouver la forme ? L'air marin, le soleil et l'eau salée sont en effet des atouts précieux pour notre santé, car ils permettent de combattre le stress et les petits...

    Lire l'article

  • Santé, Dimanche 6 Août 2017

    Des huiles essentielles dans les antibiotiques

    med-3be1d6e887b61745ea218316635fdef05391589d.jpeg
    ©iStock / Citypresse
    On le sait, l'antibiorésistance est un vrai problème de santé publique ! De plus en plus de bactéries deviennent en effet hermétiques aux antibiotiques, et trouver de nouveaux traitements efficaces devient une véritable urgence.

    Lire l'article

  • Santé, Samedi 5 Août 2017

    Holî SleepCompanion : l'ampoule du sommeil

    med-656589a531f3e8ed45058da22fdaf9414553fff2.jpeg
    ©Holi
    Après les bracelets d'activité, les frigidaires, les voitures ou les chaussettes, les ampoules qui veillent sur notre bien-être font flores. La Holî SleepCompanion a pour but d'améliorer le sommeil. Idée lumineuse ?

    Lire l'article

  • Santé, Samedi 5 Août 2017

    Urine, le poison des piscines

    med-bd9c726bbcdab101dab7221cc6944a266c412bf4.jpeg
    ©iStock / Citypresse
    Au-delà du fait que personne n'a envie de nager dans le pipi des autres, cet acte incivique est également mauvais pour la santé. On vous dit pourquoi.

    Lire l'article

  • Santé, Dimanche 30 Juillet 2017

    Préservatif féminin : l'arme anti-stealthing

    med-e5189b735658ceabed89ab12b885b5d3533b4617.jpeg
    ©iStock / Citypresse
    De plus en plus d'hommes décident de retirer furtivement leur condom en plein acte sexuel. Pour se protéger de cette pratique aussi dangereuse que révoltante, les femmes peuvent prendre en main leur propre protection.

    Lire l'article

  • Santé, Samedi 29 Juillet 2017

    Tatouage : que risquez-vous vraiment ?

    med-197f264f4b503b31fbbb15f5f6f6e12fc91eef12.jpeg
    ©iStock / Citypresse
    Alors que 14 % de la population majeure française arbore désormais un tatouage, cette encre injectée sous la peau comporte certains dangers qu'il ne faut pas négliger. On fait le point.

    Lire l'article

  • Santé, Vendredi 21 Juillet 2017

    Cancer après 75 ans : il faut refuser la fatalité

    med-8bb433f93aff7ef04a759d5c2e6ef84fb270015e.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Mal du siècle, le cancer frappe tout le monde, y compris les plus âgés. Un phénomène insuffisamment pris en compte sur lequel le rapport annuel de l'Observatoire sociétal des cancers fait pour la première fois le point.

    Lire l'article

  • Santé, Vendredi 21 Juillet 2017

    Le bisphénol A reconnu comme perturbateur endocrinien

    med-5e9b205eca0b2adea80d1bec340d1846f0663a63.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Sous l'impulsion de la France, l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) vient de classer le bisphénol A dans la catégorie des perturbateurs endocriniens. Une décision importante qui pourrait faire évoluer la législation européenne…

    Lire l'article

Ces articles peuvent vous intéresser