pub-banner-classic-1.png
pub-banner-large-1.png

ARGENT & DROIT

La contribution sociale généralisée passée au crible

med-621397bb5126d307d02308aade87a1511ec5d0a6.jpeg
©iStock / City Presse

D'après un récent sondage Odoxa réalisé pour Les Echos, 69 % des Français n'approuvent pas le projet de réforme de la CSG porté par le nouveau gouvernement. Mais au fait, en quoi consiste cet impôt ? On fait les questions et les réponses !

med-a78e416a17fbfefd3f0b2c10e508b54cc8fb371e.jpeg
©iStock / City Presse

Si l'équipe du nouveau quinquennat bénéficie pour l'heure du soutien populaire, les premières critiques à l'égard des prochaines réformes annoncées n'ont pas tardé à fuser. Entre autres projets qui passent mal : l'augmentation de la CSG inquiète les ménages. Mais de quoi parle-t-on ?

med-1c5fb524b05a4d7fb58d4963c9c553b71b8a581c.jpeg
©iStock / City Presse

Qu'est-ce que la CSG ?

La contribution sociale généralisée, plus couramment désignée sous l'acronyme CSG, a été créée par la loi de finances pour 1991 portée par le Premier ministre socialiste Michel Rocard. Cet impôt est destiné à participer au financement de la Sécurité sociale (autrement dit l'Assurance maladie, les prestations familiales, le Fonds de solidarité vieillesse et la Caisse d'amortissement de la dette sociale). En 2015, la CSG a d'ailleurs représenté 16,2 % des recettes.

De quelle façon est prélevé cet impôt ?

L'objectif de la CSG est de faire peser le financement de la protection sociale sur l'ensemble des ressources des Français, et non plus sur les seuls salaires via les cotisations sociales. C'est pourquoi cette contribution est prélevée sur le montant brut des revenus d'activité (paies, primes et indemnités, avantages en nature ou en espèces, bénéfices industriels et commerciaux, bénéfices agricoles), mais aussi sur ceux de remplacement que sont les indemnités de chômage, les pensions de retraite et d'invalidité. De même, les revenus du patrimoine (fonciers et rentes viagères…) et de placement (assurance-vie, CEL, PEL, épargne salariale…) sont concernés.
La plupart du temps, la CSG est toutefois prélevée à la source, ce qui fait qu'elle passe relativement inaperçue aux yeux de bon nombre de ménages.

Quel est le taux de cette taxe ?

Face aux besoins grandissant de financement de la protection sociale, le taux de prélèvement de la contribution sociale généralisée n'a cessé d'augmenter depuis sa création. Au départ fixé à 1,1 %, il est progressivement passé à 2,4 % en 1993, à 3,4 % en 1996 et à 7,5 % en 1998.
À l'heure actuelle, différents niveaux d'imposition s'appliquent en fonction des différentes rémunérations concernées. En 2017, les revenus d'activité salariée sont assujettis à un taux global de CSG de 7,5 % (mais 5,1 % sont en réalité déduits de l'impôt sur le revenu), contre 6,6 % pour les pensions de retraite (4,2 % déductibles), 6,2 % pour les allocations chômage (3,8 % déductibles) et 8,2 % pour les revenus du capital.

Y a-t-il des exonérations prévues ?

Oui. Un certain nombre de revenus échappent complètement à cette imposition. C'est notamment le cas des rémunérations des apprentis, des stagiaires demandeurs d'emploi en formation professionnelle, des sommes perçues dans le cadre du volontariat international, de même que les allocations logement, familiales et aides sociales. Côté placement, les intérêts acquis sur un livret A, un livret jeune, un livret d'épargne populaire ou de développement durable et un livret d'épargne-entreprise sont aussi exonérés.
Par ailleurs, en dessous de certains plafonds de revenus, les retraités, les demandeurs d'emploi et les titulaires d'une pension d'invalidité bénéficient d'un taux réduit ou d'une exonération de CSG. Les salariés, en revanche, sont tous logés à la même enseigne, peu importe l'importance de leurs salaires, ce qui est depuis longtemps critiqué en tant qu'injustice sociale.

Le projet de réforme

Afin d'augmenter le pouvoir d'achat des salariés, le Président Macron projette de supprimer leurs cotisations maladie et chômage, en contrepartie d'une hausse du taux normal de CSG de 1,7 point dès 2018.
D'après le gouvernement, une personne payée au smic verra sa rémunération augmenter de plus de 250 € par an, contre 500 € en plus pour un employé touchant 2 200 € nets.
Bémol : 60 % des retraités vont subir cette hausse de taxe de plein fouet, sans profiter de la suppression des cotisations puisqu'ils ne les paient pas. Selon Libération, cela représente une perte de 600 € par an, pour un senior percevant 3 000 € mensuels de pension. Le Président s'est cependant engagé à exonérer de la hausse de CSG les 40 % de retraités touchant moins de 1 200 € par mois.

Julie Polizzi
Article vu 12 fois

Derniers articles

  • Argent & droit, Mardi 21 Novembre 2017

    Quand les créanciers s'attaquent à votre compte bancaire

    med-99bd7c6501d9eef820985e58646f59ac4ac301fb.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Vous avez des dettes ? Attention, si vous n'êtes pas prompt à les régler, elles pourraient bien être directement prélevées sur votre compte en banque ! Qu'il s'agisse d'impôts, de loyers ou de factures d'hôpital impayés, plusieurs procédures...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Vendredi 17 Novembre 2017

    Du bitcoin à l'Etherum, faut-il avoir peur des cryptomonnaies ?

    med-d941a9470e1842d7d2bd18445a25c0dc1f6e6692.jpeg
    ©iStock
    Le monde incertain des cryptomonnaies, comme le bitcoin, est en pleine ébullition. Les courbes s'affolent pour atteindre des niveaux inédits, mais les cours sont volatiles et les dangers nombreux. Éclaircissements.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mercredi 15 Novembre 2017

    La négociation, un savoir-faire qui s'apprend

    med-8eb5fd63455b116d40bcd1425c8cbc4d370d9f25.jpeg
    ©Editions Eyrolles
    Le marchandage est au cœur de bon nombre de nos échanges du quotidien. Mais pour parvenir à obtenir un crédit immobilier à un taux plus avantageux, une augmentation de salaire ou encore une option supplémentaire dans le cadre d'un séjour touristique,...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 14 Novembre 2017

    Protéger ses objets du quotidien : le juteux marché de l'assurance affinitaire

    med-9d0f650864566fe0c294fe965718507ca2e53a9a.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Du smartphone aux lunettes, en passant par le réfrigérateur et la télévision, la majorité de nos achats sont aujourd'hui assortis d'une offre d'assurance. Avez-vous intérêt à la souscrire ? Quels sont les inconvénients ? Quel coût prévoir ?...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Vendredi 10 Novembre 2017

    Quelles garanties faire jouer en cas de panne de smartphone ?

    med-a26e5552dccfa9284afb506ab242696961ccbee1.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Une sombre malédiction semble toucher les smartphones : plus ceux-ci se modernisent, plus ils apparaissent fragiles. Or, ces appareils peuvent être couverts par au moins quatre protections juridiques, à condition d'en percer les mystères pour...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mercredi 8 Novembre 2017

    Une faille dans la verbalisation des vitres teintées

    med-b97328e9a0be4600fb8455d06ea668c028e50b7b.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Depuis le 1er janvier 2017, il est interdit de rouler avec un véhicule dont les vitres avant sont teintées, sous peine d'écoper de 135 € d'amende et d'un retrait de trois points sur son permis. D'après le Code de la route, seules sont autorisées...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 7 Novembre 2017

    Le marché animalier passé au crible

    med-97ae5079290cb43247c9cb5fee222eb342fba742.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Alors que plus d'un foyer français sur deux possède un animal de compagnie, le site spécialisé Wamiz dresse un panorama du marché national. Focus.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 7 Novembre 2017

    Allocations logement, mode d'emploi de la nouvelle donne

    med-e5aae2faacda0f1e43f5ac5bc9ddd56101de2efb.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Baisse de l'aide personnalisée, changement de calcul, modification du seuil de versement… Les allocations logement versées par la CAF ont elles aussi subi la tornade Macron. On fait le point sur le dispositif entré en vigueur le 1er octobre.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 31 Octobre 2017

    Un crédit à la consommation peut en cacher un autre

    med-9fae9127e803f33631211fc812eb2ee0c77b6414.jpeg
    ©iStock / City Presse
    À défaut de liquidités suffisantes, de nombreux ménages recourent à l'emprunt pour financer un lit, une télévision ou se renflouer après des mois difficiles. Un coup de pouce qui, selon la formule choisie, peut se révéler particulièrement coûteux....

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 24 Octobre 2017

    La retraite à portée de clic

    med-887679b2554c2364b14eb096b4faee420753e96f.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Alors que les futurs retraités sont bien souvent dans le flou le plus total quant à leurs droits, plusieurs sites officiels permettent de les guider dans cette étape délicate.Info-retraite.fr est l'interface de référence en la matière. Mise...

    Lire l'article

Ces articles peuvent vous intéresser