pub-banner-classic-1.png
pub-banner-large-1.png

JARDIN

Mon voisin peut-il m'obliger à abattre un arbre ?

med-c00b474565abd5bd884c99295149ee4147417777.jpeg
©iStock / Citypresse

« Mon nouveau voisin me demande de me conformer à la loi en faisant rabattre à la hauteur légale un vieux chêne situé à moins de 2 m de notre clôture séparative. Est-il dans son droit ? »

med-3bcd990e4a6e5720df74dce3a588f3dc16a1736a.jpeg
©iStock / Citypresse

Hauteurs légales

C'est l'article 671 du Code civil qui régit la hauteur des plantations en fonction de la distance qui les sépare de la limite de propriété. Aucune plantation ne peut être effectuée à moins de 50 cm de la limite, à moins qu'il ne s'agisse d'une haie mitoyenne plantée sur la ligne de séparation. Entre 50 cm et 2 m de distance, les plantes ne doivent pas excéder deux mètres de hauteur. Leur dimension devient libre et sans restriction dès lors qu'elles se trouvent à plus de deux mètres du grillage. Pour être précis, toutes les distances se mesurent depuis le centre du tronc jusqu'à la limite du terrain.

Les exceptions

Il existe cependant quelques exceptions à cette règle stricte. Ainsi, l'article 672 apporte quelques précisions en disposant que « le voisin peut exiger que les arbres (…) plantés à une distance moindre que la distance légale soient arrachés ou réduits à la hauteur déterminée (…), à moins qu'il n'y ait titre, destination du père de famille ou prescription trentenaire ». Ceci mérite quelques explications. Il y a titre lorsque les plantations trop hautes ont été rendues possibles par une autorisation écrite de l'ancien propriétaire voisin. La destination du père de famille s'applique lorsqu'une propriété est divisée en deux ou plusieurs parcelles et que rien n'a été spécifié dans l'acte notarié concernant les hauteurs des arbres qui se trouvent en deçà des distances légales suite au tracé des nouvelles limites. Enfin, il y a prescription trentenaire lorsque l'arbre culmine depuis plus de trente ans à sa hauteur irrégulière, sans que le voisin n'y ait fait opposition.

Vous et votre voisin

Il est fort possible que votre chêne puisse bénéficier de la prescription trentenaire. Reste à en apporter la preuve par différents moyens, comme de vieilles photos aériennes ou de famille, une facture d'achat ou, si besoin, le recours à des experts. En revanche, votre voisin est en droit d'exiger que les branches qui dépassent à l'aplomb de son terrain soient coupées.

Benoit Charbonneau
Article vu 5 fois

Derniers articles

  • Jardin, Vendredi 20 Janvier 2017

    L'erreur du mois : étrangler un arbre

    med-6f50b0387d7b664b836c38ebc1b0147bf6bad920.jpeg
    Voilà bientôt cinq ans que M. G. a installé un hamac entre deux jeunes pins situés devant sa maison. Avec les tempêtes d'automne, l'un des deux arbres s'est cassé à l'endroit exact où il était attaché. Luxe, calme et volupté ont sans doute fait...

    Lire l'article

  • Jardin, Jeudi 19 Janvier 2017

    Les variétés rustiques de laurier-rose

    med-adf0f4cd177ca31c7ba79b86a6d6f95c159d5e18.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Quelques variétés de lauriers-roses sont suffisamment rustiques pour pouvoir être cultivées dans les régions où les hivers sont froids. Bienvenue chez les Ch'tis...

    Lire l'article

  • Jardin, Jeudi 19 Janvier 2017

    Entretenir les outils de jardin

    med-9faee20e0f49e97335d4ef6198ade33d2bf2ed33.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Du fait de l'activité qui se ralentit dans le jardin, l'hiver est propice à l'entretien des outils afin de garder pelles, fourches, râteaux et autres binettes en bon état jusqu'au printemps prochain.

    Lire l'article

  • Jardin, Mercredi 11 Janvier 2017

    Mon voisin peut-il m'obliger à abattre un arbre ?

    med-c00b474565abd5bd884c99295149ee4147417777.jpeg
    ©iStock / Citypresse
    « Mon nouveau voisin me demande de me conformer à la loi en faisant rabattre à la hauteur légale un vieux chêne situé à moins de 2 m de notre clôture séparative. Est-il dans son droit ? »

    Lire l'article

  • Jardin, Mardi 10 Janvier 2017

    À faire en janvier 2017 : apprendre à se passer des pesticides chimiques

    med-b9fe9c41d9144afbb9aabec7fdd53f0e55c59365.jpeg
    ©iStock / Citypresse
    Depuis le 1er janvier 2017, les pesticides chimiques ne sont plus en vente libre dans les jardineries. L'occasion est belle d'apprendre petit à petit à s'en passer, d'ici leur interdiction totale en 2019.

    Lire l'article

  • Jardin, Samedi 7 Janvier 2017

    L'astuce du mois : empêcher les sangliers de pénétrer dans le jardin

    med-5e6352ff28225b02e312d81f7767bc32cb44926e.jpeg
    ©iStock / City Presse
    État des lieuxM. et Mme V. habitent une zone pavillonnaire en périphérie de village, à deux pas d'une petite forêt. Leur pelouse est régulièrement saccagée par des sangliers qui profitent de la nuit pour retourner le gazon à la recherche de...

    Lire l'article

  • Jardin, Vendredi 6 Janvier 2017

    Cultivez le gingembre en intérieur

    med-4a09bb39c3d1950b6e76c5b3844d6e6961f827c3.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Les vertus antiémétiques et anti-inflammatoires du gingembre peuvent être d'un précieux secours pendant la période des fêtes. Les jardiniers noceurs ont donc tout intérêt à s'intéresser à cette plante exotique facile à cultiver en pot.

    Lire l'article

  • Jardin, Vendredi 30 Décembre 2016

    L'outil du mois : le taille-haie sur perche

    med-2c1c48c37d0549c9bd1d7c1ec9cc4a52df2d0925.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Il existe plusieurs niveaux d'équipement pour entretenir les haies, depuis la cisaille jusqu'au taille-haie thermique. Parmi cette panoplie, le taille-haie sur perche est le nec plus ultra.

    Lire l'article

  • Jardin, Jeudi 29 Décembre 2016

    L'hellébore noir, la vraie rose de Noël

    med-c2c4de1678d92f5cad853e2fc840a28f6b4a4df9.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Si la rose de Noël fait bien partie de la famille des hellébores, tous les hellébores ne fleurissent pas en décembre. À moins peut-être de croire au père Noël…

    Lire l'article

  • Jardin, Mercredi 21 Décembre 2016

    Planter un rosier à racines nues

    med-0b81ed571191119054abb2f650a9ccc49aa8a17a.jpeg
    ©iStock
    Moins chers et assurant une meilleure reprise, les végétaux vendus « à racines nues » se plantent entre novembre et février, lors du repos végétatif. Outre les arbres fruitiers et les arbustes à baie, on peut ainsi planter les rosiers.

    Lire l'article

Ces articles peuvent vous intéresser