pub-banner-classic-1.png
pub-banner-large-1.png

SANTÉ

Qui sont les pires ennemis de votre mémoire ?

med-6ef484d9071e3b0b1436e00255e7537c013afd2b.jpeg
©iStock / City Presse

Si le vieillissement naturel de la mémoire est un fait désormais acquis, certains facteurs peuvent contribuer à aggraver la dégradation de nos neurones. Quels sont-ils ? Et comment les éviter ?
On vous dit tout…

med-5b02d0b1309f8f6b036edd9374e4bd65791ee4f2.jpeg
©iStock / City Presse

Tout au long de la vie, notre corps subit les assauts du temps. Et cela est valable aussi pour notre cerveau dont les tissus se dégradent peu à peu sous l'effet du vieillissement. Pourtant, il n'est plus rare de nos jours de croiser des personnes âgées aussi brillantes qu'alertes. L'état de santé, l'hygiène de vie mais aussi le stress sont en effet des facteurs déterminants pour le maintien ou l'usure des capacités cérébrales. Alors comment éviter ce qui nous fait du mal ? Voici les facteurs de dégradation à connaître…

Ennemi n° 1 : l'alcool
Agissant comme un narcotique sur les cellules du cerveau, l'alcool ralentit la communication entre les neurones et engendre, à la longue, une perte de tissu cérébral. À partir de 6 verres d'alcool par jour, les médecins ont constaté un rétrécissement du volume cérébral de l'ordre de 10 à 15 % chez les très gros buveurs. Par ailleurs, en perturbant l'absorption de la vitamine B1, la consommation d'alcool provoque des carences responsables d'oublis fréquents.
Ennemi n° 2 : le tabac
Le tabagisme lui aussi aurait un impact négatif sur notre mémoire et nos facultés intellectuelles. En 2015, l'Université d'Édimbourg a ainsi démontré que la nicotine accélérerait la dégradation du cortex cérébral responsable de la mémoire, de l'attention et de la concentration du sujet. Réversible, le processus permet toutefois une réparation des tissus rapide en cas de sevrage.
Ennemi n° 3 : les médicaments
Tous les médicaments et drogues qui agissent sur le cerveau comme les anxiolytiques, les antidépresseurs, mais aussi les somnifères, modifient la communication neuronale et perturbent ainsi la mémoire.
Ennemi n° 4 : le stress
Si un peu de stress peut être stimulant, les angoisses permanentes altèrent nos capacités d'apprentissage et demémorisation.

Dans l'assiette

Un fort taux de glucose altère le volume et la structure de l'hippocampe, impactant directement la mémoire à court terme. Une consommation excessive de sucre est donc à éviter.
Les graisses saturées nuisent à l'irrigation du cerveau. On évite donc les viandes grasses, le beurre et autres sources de gras.

Article vu 6 fois

Derniers articles

  • Santé, Lundi 22 Janvier 2018

    Animal de compagnie, le meilleur des médicaments ?

    med-93b0d7a22aafe7de0d1503c4dc4bd7534d60bf77.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Grâce aux nombreuses recherches sur le sujet, les animaux sont désormais reconnus comme des outils thérapeutiques pouvant intervenir dans le cadre de nombreuses maladies.

    Lire l'article

  • Santé, Samedi 20 Janvier 2018

    Alzheimer : une formation pour aider les aidants

    med-c0ca17ae967faba6de0cbbc7f9fa042c72751819.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Pour faire face aux troubles du comportement consécutifs à Alzheimer, le docteur Bautrant a développé des thérapies médicales non médicamenteuses personnalisées. Un protocole désormais enseigné aux aidants.

    Lire l'article

  • Santé, Vendredi 19 Janvier 2018

    L'écharpe, une vraie alliée santé

    med-ed6679eca5f031672fee0e85db22efc76353241a.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Accessoire de mode revenu en force dans la garde-robe, l'écharpe n'est pas seulement jolie, elle est aussi très utile ! D'après une étude de l'université de Yale, aux États-Unis, enrouler son visage dans un cache-nez permet en effet de contribuer...

    Lire l'article

  • Santé, Vendredi 19 Janvier 2018

    Et si vous deveniez un super-héros ?

    med-d552e319ae61a06de27a33fa84848ca9bc4e23bd.jpeg
    Et si, du jour au lendemain, vous étiez soudain capable de transformer la chimie de votre cerveau pour accéder à de nouveaux niveaux de conscience, de capter les fréquences vibratoires qui vous entourent, d’'activer les capacités de guérison...

    Lire l'article

  • Santé, Samedi 13 Janvier 2018

    Les dangers de la listeria monocytogènes

    med-f3fab57b73c295842ae5d3bc46c4af3454904963.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Quelque trois cents cas de listériose sont recensés chaque année en France. Si cette infection est rare, elle n'en reste pas moins dangereuse pour les personnes sensibles.

    Lire l'article

  • Santé, Samedi 13 Janvier 2018

    Ménopause précoce : une femme touchée sur cent

    med-d3ca36a2e1f70ea0f18a7b906427e71a811de16e.jpeg
    ©iStock / City Presse
    L'arrêt des menstruations ne survient en principe qu'à la cinquantaine. Malheureusement, 1 % des femmes de moins de 40 ans sont victimes de cette insuffisance ovarienne prématurée.

    Lire l'article

  • Santé, Samedi 6 Janvier 2018

    Médicaments connectés : l'autonomie du patient en question

    med-2a989fba518c506c91a4092d09d66d775693ec40.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Et si vos pilules indiquaient à votre médecin de quelle façon vous suivez votre traitement ? C'est la promesse d'un nouveau comprimé connecté dont la mise sur le marché vient d'être autorisée aux États-Unis.

    Lire l'article

  • Santé, Vendredi 5 Janvier 2018

    Quand le travail devient une souffrance

    med-c589c2fe0dd6590e6ebf494e90bc3c0998ec369b.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Stress, épuisement mental, ennui profond ou incompréhension face à l'absurdité des tâches à accomplir, les conditions de travail tournent parfois à l'enfer, jusqu'à rendre les salariés malades…

    Lire l'article

  • Santé, Vendredi 5 Janvier 2018

    Dents de lait : comment les soulager ?

    med-3fd1184335c579f52fb0ce1da2c5b7ac22eec7d6.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Entre 6 mois et 2 ans, vingt dents de lait vont percer les gencives des bouts de chou. Une période particulièrement douloureuse qui se traduit le plus souvent par des pommettes rouges, une salivation importante, un besoin de mordiller tout ce...

    Lire l'article

  • Santé, Vendredi 5 Janvier 2018

    Le plaisir de manger, clé oubliée de l'éducation alimentaire

    med-18c3358677ff33d7fda98b80b766bc679e9bc19f.jpeg
    ©iStock / City Presse
    À force de mettre l'accent sur les produits sains et de stigmatiser les aliments trop gras ou trop sucrés, on en vient à diaboliser la notion de plaisir dans l'alimentation, ce qui serait contre-productif selon une récente étude.

    Lire l'article

Ces articles peuvent vous intéresser